La Gestion mentale a apporté à Michel une importante connaissance de soi : il a découvert par l’introspection ses habitudes évocatives dans son contexte social de musicien. Elle lui a permis des progrès pédagogiques : il a découvert la valeur du Paramètre 2 et des automatismes, en harmonie avec le P3, ainsi que la nécessité d’introduire les temps de pause dans sa pédagogie. Elle a ouvert son esprit à une meilleure tolérance d’autrui.
Compte-rendu du colloque de Lyon dont le thème est : »Compréhension – Mémorisation, alliance ou conflit ? « 
Lettre-dIF-n°85