Le record et la compétition sont 2 chemins possibles du projet de soi, de son développement, 2 projets de sens. Le recordman est la personne qui a le projet d’améliorer une performance passée. Derrière le recordman se cache l’espoir du « plus être », dans le dépassement de soi-même. Il ne concerne pas que les meilleurs et le record ne signifie pas forcément une performance reconnue. Il est personnel et intime et il est possible de faire naître ce projet de record. Le compétitif a pour projet de battre autrui mais pas pour se placer « en haut » mais pour faire apparaître les faiblesses et les limites des autres et les siennes et ainsi s’ouvrir à des perspectives d’amélioration. Il tente aussi, pour gagner, d’éviter les zones de motivation de l’adversaire. Le sens de la compétition est à faire vivre aux élèves. Il doit permettre le dépassement des deux protagonistes sans volonté de destruction. C’est un moyen de se rencontrer et de rencontrer autrui. Parfois le record n’est qu’une conséquence de la compétition et on peut basculer d’un projet à l’autre.
Lettre-dIF-n°89