Category:

Lettre n°118

juillet 27th, 2021 by
Grâce à ses ateliers d’écriture, Monique Ladhari permet aux jeunes et aux adultes de retrouver motivation, confiance en eux et créativité. L’atelier permet de renouer avec le sens de soi-même et des choses et de restaurer de façon ludique une belle image de soi.
Comment la Gestion mentale apporte un éclairage personnel à sa pratique professionnelle d’orthophoniste afin d’être en accord avec soi . Au travers de cet interview, Bernadette Balzer expose comment orientée par ses aspirations professionnelles, elle a rencontré la Gestion mentale et comment celle-ci lui a permis de retrouver du sens dans sa pratique professionnelle, Elle va chercher la personne là où elle est et permet donc à celle-ci de devenir acteur de ses apprentissages.
Présentation d’une Formations certifiante à Aix-en-Provence.
Lettre-dIF-n°118

Lettre n°115

juillet 27th, 2021 by
Chantal Piganeau montre que le vécu émotionnel et l’activité mentale ne sont pas coupés. Au contraire, le ressenti peut permettre de discerner ses véritables besoins évocatifs et garantit donc une activité mentale authentique et permettant de mettre en place l’imaginaire d’avenir dans la confiance. La prise en compte du ressenti est un guide lors du dialogue pédagogique, garantissant qu’on reste dans la cohérence intérieure du sujet. C’est un thermostat, un aiguillage neuronal orientant vers les vrais besoins.
L’article expose le fonctionnement pendant une année scolaire d’une classe dont tous les enseignants respectent la pédagogie de la Gestion mentale. Pour découvrir leur fonctionnement et l’optimiser ensuite, les jeunes sont guidés par un praticien en Gestion mentale au cours de séances hebdomadaires au début puis plus espacées. lls se voient proposer 2 stages hors collège à la Toussaints et en février, pour approfondir les évocations et découvrir la structure des gestes mentaux à travers des exercices variés et des pratiques sportives et manuelles. L’équipe pédagogique se réunit pour évaluer les prises de conscience des élèves et la manière dont ils se servent de leurs découvertes. Elle en profite pour planifier des actions communes en lien avec la progression des jeunes en Gestion mentale afin de transférer en cours ce que les élèves découvrent en stage. Ce sont donc des conseils de classe différents de ce qui se pratique ordinairement. L’article expose également les modalités pratiques et financières du fonctionnement de la classe.
Béatrice Glickmann nous renvoie à deux articles, et au livre : Pédagogie de l’activité, pour une nouvelle classe inversée (Alain Taurisson)
Lettre-dIF-n°115

Lettre n°114

juillet 27th, 2021 by
Sylvain Casalis montre combien il est important de découvrir le fonctionnement de la pensée particulièrement chez un enfant à haut potentiel ou IDD, EIP, hypersensible, qui se sent différent et souvent en souffrance, ce qui le mène à la démotivation. Il s’agit de trouver comment mettre sa grande imagination et sa centration en première personne au service des apprentissages.
Cécile Astier détaille les prises de conscience qu’elle a opérées avec la Gestion mentale en s’introspectant et comment cela lui a permis d’optimiser son fonctionnement et de préparer avec succès l’agrégation en se donnant du temps pour penser, des projets mentaux efficaces, l’habitude de stocker/déstocker aisément pour mieux mémoriser.
IF Bourgogne expose l’esprit de ses stages jeunes . Il s’agit bien sûr de découvrir le fonctionnement de sa pensée mais en utilisnt la sophrologie et les techniques d’animation de groupe dans une pédagogie de l’entraide.
Faites-les réussir en physique-chimie, avec l’appui de la Gestion mentale (Georges Gidrol).
Lettre-dIF-n°114

Lettre n°110

juillet 27th, 2021 by
L’auteur replace le renforcement et le renouvellement du conseil d’administration de la fédération des associations Initiative et Formation dans le contexte des mutations du monde éducatif en France et en Europe : « tsunami numérique », réforme de la Formations professionnelle, mise en place du nouveau socle commun de connaissances et de compétences… Ces évolutions majeures placent Initiative et Formations au centre de préoccupations nouvelles centrées à la fois sur le « apprendre à apprendre » mais aussi sur la nécessité de pouvoir se former tout au long de la vie. Elles peuvent devenir des opportunités pour la fédération à condition de resserrer les liens entre les différentes associations régionales, de se rapprocher des structures proches de la Gestion mentale et de s’implanter dans de nouveaux domaines d’enseignement comme les écoles professionnelles ou la Formations pour adultes.
L’auteur propose aux enseignants de réfléchir sur les objets proposés dans un cadre pédagogique afin de voir s’ils sont adaptés à la tâche demandée. Après avoir montré la diversité des objets possibles et la diversité des processus qu’ils enclenchent, l’auteur choisit d’analyser comme objets différents types de cartes géographiques. La carte est certes d’abord un objet d’inFormations qui sert depuis l’antiquité à localiser et à se repérer. Cependant les cartes actuelles peuvent devenir beaucoup plus complexes et demandent à celui qui les emploie de reconstituer la démarche employée par leur auteur. La lecture de ces cartes nécessite des gestes mentaux variés qui ne sont pas facilement identifiables ce qui rend leur analyse parfois complexe pour un élève.
Dans le cadre d’un master professionnel en sciences de l’éducation, l’auteure a animé pendant deux mois un atelier d’« organisation et stratégies d’apprentissage » pour des jeunes décrocheurs en rupture avec le système scolaire classique. Ce dispositif a été monté dans le cadre du projet ETAPS financé par la région PACA depuis 2006. L’atelier fonctionnait selon deux modalités : collective pour l’ensemble des stagiaires et l’autre individuelle sur la base du volontariat. L’auteur présente plusieurs des actions entreprises pour faire prendre conscience aux jeunes de la diversité des méthodes d’apprentissage et de la possibilité de réfléchir sur leur propre cheminement. La démarche a rencontré de nombreuses difficultés à la fois organisationnelles mais aussi liées aux réticences de beaucoup de ces jeunes à entrer dans ce type de dispositif. Cependant l’expérience montre l’intérêt pour ces jeunes de dégager du temps et un espace dans lequel ils peuvent prendre conscience de leurs stratégies cognitives.
L’auteur, professeure de Sciences et Vie de la Terre (SVT) en collège, rappelle combien le temps est nécessaire aux élèves pour donner du sens aux apprentissages, ce qui est de moins en moins possible dans les conditions actuelles de l’enseignement. Elle propose d’utiliser la Gestion mentale pour « rendre du temps » aux élèves  (mise en projet, pauses évocatives, les dialogues pédagogique) et ce, même en classe entière.
Lettre-dIF-n°110

Lettre n°105

juillet 27th, 2021 by
Lors d’un stage de méthodologie, présentation d’exercices sur la compréhension, dont le balayage paramétrique, la recherche de liens et la métaphore de la barque de Guy Sonnois.
EPS : se préparer à une course d’orientation : vivre l’anticipation.
Se préparer à une course d’orientation : mémoriser en réactivant et anticipant.
L’importance du travail en équipe et de l’EPS pendant le stage de Chateaudun. Rôle des Dialogue pédagogiques et de l’accompagnement au transfert.
L’importance de repérer les fruits de la journée dans le bilan du soir, de choisir ce que l’on garde et de s’imaginer en train de le réutiliser plus tard.
Quelques Témoignages de jeunes exprimant leurs décisions et changements intérieurs lors des bilans de fin de stage.
A la fin d’un stage de 6 jours, regard d’une observatrice sur l’accompagnement de chaque jeune à en recueillir les fruits lors du bilan final.
Présentation des différences entre Aide aux devoirs et ateliers méthodologiques. Importance pour l’animateur, de connaître les processus mentaux de l’apprentissage pour accompagner le transfert des compétences et s’adapter aux situations rencontrées.
Description d’un stage pour jeunes avec retour deux mois après pour compléter leur boîte à outils.
4 Témoignages sur le stage méthodologique de Chateaudun 2011 « la GM en action ».
Lettre-dIF-n°105

Lettre n°101

juillet 27th, 2021 by
L’article fait le point sur l’enseignement contemporain des langues vivantes en regard de ce qu’il fut dans le passé. On est passé d’un enseignement littéraire à un enseignement de la communication directe avec des pratiques nouvelles par exemple celle de « l’immersion totale ».
Les instructions officielles IO sur l’enseignement des langues vivantes ont évolué. Avant 1902, on s’inspire de l’enseignement des langues anciennes : traduction… En 1902, la « méthodologie directe et active » invite l’élève à parler, quitte à parler sans comprendre. Avec l’introduction de l’audiovisuel, l’importance de la communication prévaut depuis les années 70. Les IO de 2009 insistent sur les compétences à l’instar du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues CECRL avec les échelles d’évaluation A,B,C. La Gestion mentale a sa place par la connaissance de son fonctionnement propre par l’élève, ainsi que par les projet de sens de ses gestes de mémorisation, compréhension et réflexion qui l’ouvrent à la découverte de l’Autre.
Cherchant à dépasser les cadres d’analyse sociologique en vogue jugés insuffisamment explicatifs, les auteurs de ce livre enquêtent sur le lien entre l’échec scolaire et le sens que les écoliers trouvent à leur apprentissage scolaire. Ils révèlent trois tendances : l’école est avant tout un lieu de socialisation, l’école donne un métier à celui qui fait ce qui lui est demandé, et savoir, c’est « apprendre un peu plus chaque jour ». Loin d’être limitée à un paramètre de classe sociale, il apparaît que la réussite s’inscrit aussi dans l’histoire du sujet.
Guy Sonnois livre un Témoignages vivant du stage 2009 enrichi d’extraits de lettres de remerciement émanant d’enfants et de parents. Son constat initial sur la perte de confiance des jeunes, malades d’un monde scolaire dysfonctionnel, permet de mesurer l’enjeu du stage : aider ces ados à remobiliser leurs capacités pour accomplir leur vocation d’êtres humains par le développement de leurs talents. La dynamique de groupe, l’intense programme quotidien, la découverte de son intériorité, propre à la méthodologie de la Gestion mentale, la rencontre avec le « grand » Antoine de La Garanderie, la mise en jeu du corps par l’éducation physique, autant d’événements qui accompagnent ce voyage déstabilisant de déconstruction et reconstruction. En 5 jours, « des ados écorchés accouchent d’adultes apaisés ».
6 jours de stage de Gestion mentale, kayak, spéléologie, peinture et fabrication d’artefacts préhistoriques, proposés par leur professeur de Français à une classe de 4e du collège de St Martin d’Angers.
Caleb Gattegno (1911-1988) philosophe – mathématicien, a élaboré une approche pédagogique pour l’apprentissage des langues vivantes, the Silent Way, basé sur le principe du silence du pédagogue et la perception des phonèmes par lecture de rectangles de couleur. Cette méthode originale gagnerait à faire appel au projet d’évocation de la Gestion mentale.
Lettre-dIF-n°101

Lettre n°99

juillet 27th, 2021 by
L’école entretient les inégalités sociales en ne mesurant pas l’influence qu’exercent les appartenances sociales sur les représentations mentales des apprentissages. Les enfants des couches populaires élevés dans une oralité au service de la pratique concrète sont mis en échec scolaire s’ils ne décodent pas que l’oral a pour projet d’apprendre le code écrit. Le maître d’école omet d’expliciter les implicites de la logique savante des savoirs théoriques et prive ces enfants du recours à leur logique pratique de la communication. Les outils de la Gestion mentale et l’explicitation systématique des non-dits des apprentissages peuvent remettre en confiance ces enfants. Ainsi, le dédoublement de l’évocation et de la perception, replacés dans le deux cadres de la chronologie et de la globalité, appuyés sur les doubles supports visuels et oraux, leur permettent de faire des liens logiques, d’acquérir les codes et de passer du registre du langage courant au langage savant. En retour, en révisant leurs formules en lien avec les observations expérimentales, les bons élèves, gavés de logique formelle abstraite, peuvent gagner en adaptabilité à la réalité concrète.
L’auteur présente 3 années d’expérience dans l’accompagnement à la méthodologie en lycée privé par la Gestion mentale enrichie d’autres apports. Vécus sous forme de stages thématiques répartis sur l’année, ils associent l’équipe pédagogique aux élèves de seconde en difficulté et conduisent à de spectaculaires réussites au bac. L’article détaille le protocole d’une séance consacrée à transformer un texte en schéma et réciproquement, en mettant en lumière les différents projets réalisés étape après étape. La pédagogie mise en œuvre fait appel au travail individuel dans la phase d’attention et de compréhension du texte et au travail en groupe pour la traduction en schéma heuristique. La restitution se fait par des exposés oraux qui vont progressivement s’améliorant. Voici un exemple inspirant d’aide individualisée promue par la réforme de 2010.
Faire découvrir aux jeunes de collèges et lycées leurs procédures de réussite en travaillant autrement plutôt qu’en travaillant plus. Pendant 5 jours de stage, dans le cadre arboré du parc, explorer l’arborescence de son intelligence le matin, et l’après-midi, vivre son corps en mouvement pour savoir mieux apprendre.
Lettre-dIF-n°99

Lettre n°98

juillet 27th, 2021 by
Georges Gidrol, enseignant en sciences physiques, nous explicite ses pratiques pédagogiques motivées par le souhait de développer l’activité évocative, inviter à une compréhension approfondie du réel, permettre aux élèves de mémoriser.
Interview de Thierry Payen de La Garanderie présentant son livre : Introduction à Antoine de La Garanderie.
Description du concept de paramètre.
Yves Lecocq propose une réflexion sur le recours à la métaphore pédagogique pour permettre l’accès au sens d’une notion par les élèves. L’analogie rend familière une notion nouvelle grâce aux liens de similitudes de structure entre deux notions. Attention d’en faire repérer les limites à l’élève.
EPS, Gestion mentale et Elèves à Haut Potentiel lors du stage de jeunes à Poisy en juillet 2007. Marina Lambert témoigne de sa pratique d’éducatrice sportive utilisant la Gestion mentale et le dialogue pédagogique pour faciliter le passage de la pensée au corps, apprendre à se maîtriser et se construire positivement ; c’est un accès puissant à la confiance en soi, à la confiance en sa capacité de décision, et d’action.
Geneviève Louis explicite la progression de sa démarche pour aborder la notion de fraction. La Gestion mentale permet d’analyser le concept et d’en mieux comprendre la difficulté fondamentale. En effet la fraction a deux aspects : soit un opérateur c’est à dire un outil qui agit sur le réel et dont on peut évoquer l’action concrète (en P1). Soit un nombre qui est un objet conceptuel, un symbole et qui représente une fraction de l’unité ; il va alors pouvoir s’évoquer en P2.
Accompagner l’enfant dyslexique dans l’apprentissage du lire-écrire sans faire à sa place, en épluchant la soupe, pour lui permettre de prendre conscience de ses évocations. Il est invité à évoquer en P1, P2, en épelant et visualisant, en s’entraînant à écrire, à épeler, en s’imaginant utiliser les mots dans l’avenir, en mettant en œuvre ses projets de sens.
Proposition d’atelier Gestion mentale hebdomadaire pour 20 jeunes de primaire et collège.
Lettre-dIF-n°98

Lettre n°86

juillet 27th, 2021 by
L’auteur recherche dans l’esprit « temporel » de l’hébreu et l’esprit « spatial » du grec des origines mythologiques rendant compte de la ponctualité du présent en français et la possibilité de durée parallèlement à la ponctualité en anglais. En conclusion il propose de représenter les temps progressifs (passé, présent, futur) par des « flèches à ressort » en plus des points pour les temps simples.
Guy Sonnois précise le cadre des stages de prérentrée organisés par les If : en conformité avec la loi, en appui sur le travail en petits groupe qui facilite les découvertes sur les fonctionnements mentaux efficaces dans une ambiance sympathique, sécurisante.
Lettre-dIF-n°86

Lettre n°93

octobre 13th, 2016 by
Présentation du programme de l’Université d’été en Provence en 2006.
Des jeunes témoignent de l’efficacité de la Gestion mentale dans les apprentissages, non seulement par la maîtrise des gestes mentaux nécessaires pour réussir mais surtout grâce à la prise de conscience de leur propre réalité mentale, seul ou, plus favorablement pour certains, en groupes. L’auteur élargit ensuite ce point de vue, en montrant que les neurosciences corroborent l’approche, proposée par la Gestion mentale, qui place le sujet au centre de ses apprentissages. Il rappelle ensuite que la Gestion mentale, pensée par Antoine de La Garanderie, va plus loin que l’acquisition d’une méthodologie propre et efficace. Elle permet au sujet de découvrir les projets de sens qui l’animent et constituent le sens de son « être au monde » ; il s’agit d’une véritable co-naissance. L’auteur appuie une nouvelle fois son propos sur 2 Témoignages forts de jeunes qui disent en quoi la Gestion mentale a changé leur relation au monde, et pas seulement celui de l’école.
Lettre-dIF-n°93