Category:

Lettre n°110

juillet 27th, 2021 by
L’auteur replace le renforcement et le renouvellement du conseil d’administration de la fédération des associations Initiative et Formation dans le contexte des mutations du monde éducatif en France et en Europe : « tsunami numérique », réforme de la Formations professionnelle, mise en place du nouveau socle commun de connaissances et de compétences… Ces évolutions majeures placent Initiative et Formations au centre de préoccupations nouvelles centrées à la fois sur le « apprendre à apprendre » mais aussi sur la nécessité de pouvoir se former tout au long de la vie. Elles peuvent devenir des opportunités pour la fédération à condition de resserrer les liens entre les différentes associations régionales, de se rapprocher des structures proches de la Gestion mentale et de s’implanter dans de nouveaux domaines d’enseignement comme les écoles professionnelles ou la Formations pour adultes.
L’auteur propose aux enseignants de réfléchir sur les objets proposés dans un cadre pédagogique afin de voir s’ils sont adaptés à la tâche demandée. Après avoir montré la diversité des objets possibles et la diversité des processus qu’ils enclenchent, l’auteur choisit d’analyser comme objets différents types de cartes géographiques. La carte est certes d’abord un objet d’inFormations qui sert depuis l’antiquité à localiser et à se repérer. Cependant les cartes actuelles peuvent devenir beaucoup plus complexes et demandent à celui qui les emploie de reconstituer la démarche employée par leur auteur. La lecture de ces cartes nécessite des gestes mentaux variés qui ne sont pas facilement identifiables ce qui rend leur analyse parfois complexe pour un élève.
Dans le cadre d’un master professionnel en sciences de l’éducation, l’auteure a animé pendant deux mois un atelier d’« organisation et stratégies d’apprentissage » pour des jeunes décrocheurs en rupture avec le système scolaire classique. Ce dispositif a été monté dans le cadre du projet ETAPS financé par la région PACA depuis 2006. L’atelier fonctionnait selon deux modalités : collective pour l’ensemble des stagiaires et l’autre individuelle sur la base du volontariat. L’auteur présente plusieurs des actions entreprises pour faire prendre conscience aux jeunes de la diversité des méthodes d’apprentissage et de la possibilité de réfléchir sur leur propre cheminement. La démarche a rencontré de nombreuses difficultés à la fois organisationnelles mais aussi liées aux réticences de beaucoup de ces jeunes à entrer dans ce type de dispositif. Cependant l’expérience montre l’intérêt pour ces jeunes de dégager du temps et un espace dans lequel ils peuvent prendre conscience de leurs stratégies cognitives.
L’auteur, professeure de Sciences et Vie de la Terre (SVT) en collège, rappelle combien le temps est nécessaire aux élèves pour donner du sens aux apprentissages, ce qui est de moins en moins possible dans les conditions actuelles de l’enseignement. Elle propose d’utiliser la Gestion mentale pour « rendre du temps » aux élèves  (mise en projet, pauses évocatives, les dialogues pédagogique) et ce, même en classe entière.
Lettre-dIF-n°110

Lettre n°102

juillet 27th, 2021 by
Les nouvelles technologies entraînent une modification de nos moyens mentaux. Notre capacité de mémorisation rivalise avec le stockage d’un nombre infini de données dans la cyber-mémoire. Nos évocations cèdent le pas devant la perception directe de l’écran. A rebours, l’organisation des inFormations impose de faire plus de liens. Entre réalité augmentée et cloud computing, la perception du concret disparaît au profit de nouveaux formatages de l’évocation.
Dans le cadre des projets européens Conaisens et Signes et sens, IF Belgique étudie les habitudes de lecture et d’évocation dans l’utilisation d’un Power Point à partir d’exemples concrets. Là où le livre sollicite la dominante temporelle, le diaporama nourrit les besoins de globalité et de mouvement par son format paysage, l’unité de sens /forme d’une diapositive, la composition signifiante entre texte et images, la succession animée des diapositives, le plan du diaporama. Le diaporama favorise la hirarchisation des idées et l’esprit de synthèse. Espace et temps s’apprivoisent mutuellement.
En mettant le mouvement par écrit, le Power Point favorise l’évocation pour les profils pédagogiques jonglant entre temps et espace, « Les oisillons aux courtes ailes » voient le passage en paramètre 2 et à l’abstraction facilité par le caractère codé, schématisé et abstrait du mouvement. En classe, le diaporama, en rendant perceptible l’évocation et évocable la perception, serait-il un outil facilitateur pour ces enfants souvent en difficulté scolaire ?
Présentation d’un diaporama Power point en géographie mettant en œuvre la méthodologie de la Gestion mentale : carte évolutive, mise en projet des élèves, succession de diapositives entrecoupées de diapositives blanches pour évoquer, dans un aller-retour entre globalité et linéarité. Le diaporama favorise manifestement la bonne compréhension des élèves mais requiert une longue préparation de la part de l’enseignant.
Présentation de la Formations de praticiens en Gestion mentale session 2011.
Lettre-dIF-n°102

Lettre n°100

juillet 27th, 2021 by
L’association Initiative et Formations, née en 1977, contribue à la diffusion de la Gestion mentale par le biais de la Lettre d’IF, la Formations de formateurs et son université d’été. En 2009, elle regroupe quatorze associations regroupées en Fédération.
En 1978, Marie France le Meignen, Françoise Brissard et Armel Marin créent Initiative et Formations pour apporter de l’air neuf aux enseignants par des séminaires de pratique et de réflexion. « Essayer et faire ! » La rencontre avec Antoine de La Garanderie se produit quelques années plus tard et oriente Initiative et Formations vers la Gestion mentale.
En Formations lors de la 2e Université d’été organisée par la Fédération des associations IF en 2008, Antoine de La Garanderie livre une analyse herméneutique d’un poème de Rilke pour éclairer le rapport qui lie la pédagogie à l’acte de réflexion. Toute conscience humaine se trouve dans les champs infinis dont l’essence sont l’espace, le temps et le mouvement. Elle peut y investir l’acte de ré-flexion pour que lui soit délivré le sens.
IF Belgique crée en 2000 des cellules régionales pour prolonger par des échanges et des débats réguliers la formation à la Gestion mentale. Est présenté le compte-rendu de l’activité de ces groupes de parole et d’écoute réunis dans une éthique de non-jugement, sous la médiation d’un animateur.
Très tôt, les formateurs et praticiens se sont réunis en groupes de réflexion interdisciplinaires autour de la recherche fondamentale et appliquée en Gestion mentale. Leurs travaux ont conduit à la publication d’ouvrages pédagogiques et d’articles.
Cet ouvrage publié chez Chronique Sociale en 2009 propose les définitions des termes de la Gestion mentale et des courants pédagogiques actuels, illustrées d’exemples et de schémas explicatifs. Les concepts majeurs font l’objet d’un développement incluant une dimension historique.
Dans son livre publié chez Chronique Sociale en 2009, Guy Sonnois, pédagogue érudit et expérimentateur tous azimuts, présente, sous forme de résumé de la Gestion mentale, son Projet Global d’Apprentissage Scolaire (PeGASe) comme un guide destiné aux élèves comme aux accompagnateurs et aux enseignants. Il y explore de façon guidée à travers des exercices et des éléments théoriques progressifs les constituants de l’acte d’apprendre d’après les travaux d’Antoine de La Garanderie.
Journée consacrée au projet européen « Signes et Sens » animée par IF Belgique le 28 mars 2009 à Caen, sur le thème de la compréhension en lecture. Quels sont les obstacles pour l’enfant mauvais lecteur ? Comment se servir des outils existants pour expliciter l’implicite et accéder au sens ?
Carte géographique présentant la diffusion de La Gestion mentale dans le monde : Europe, Asie, Afrique, Amérique du Sud et Amérique du Nord, ce sont plus de 26 pays concernés.
Lettre-dIF-n°100

Lettre n°96

juillet 27th, 2021 by
André le Meignen célèbre les 30 ans d’Initiative et Formations, la collaboration entre Marie-France le Meignen, Françoise Brissard et Antoine de La Garanderie.
Béatrice Glickmann définit le terme « projet » selon l’évolution du concept dans les travaux d’Antoine de La Garanderie. Il se décline en projet de sens, structure de projet, structure de projet de sens, projet d’actes …
Dans sa pratique d’enseignante de français auprès d’élèves d’une structure internationale, Annie Raynaud met en œuvre des tâches progressives et variées autour de la dictée, sollicitant toute la palette évocative, dont les paramètres. Ces tâches ont pour but de faire prendre conscience à l’élève du sens fourni par la structure des phrases et donc de la nécessité d’une orthographe juste.
Protocole de dictée à faire découvrir aux élèves.
Armelle Géninet propose une démarche progressive et créative pour amener l’élève à penser l’orthographe des homophones en associant, à partir d’un « entendu », une forme orthographique à un contexte de sens. L’élève se construit son outil de synthèse, sous forme de mandala cognitif, dans une visée de mémorisation.
Le travail proposé par France Pagès vise à promouvoir une pédagogie spécifique et adaptée à chaque enfant pour conquérir les automatismes mentaux afin d’apprendre l’orthographe d’usage. Cette démarche, ritualisée très tôt par l’enseignant, facilitera la tâche de l’élève et le rendra autonome dans ses écrits.
Réaction de Guy Sonnois à l’article de Yves Lecocq dans la lettre n° 95 : 4 « rôles » à jouer pour élaborer une réponse écrite.
Lettre-dIF-n°96

Lettre n°95

juillet 27th, 2021 by
Du 8 au 13 juillet 2006 s’est déroulée la Première Université d’été de la Fédération. Dans sa conférence, M. de la GARANDERIE, dans la ligne de son livre « L’intuition », revient sur l’activité perceptive chez l’enfant, nécessitant une « atmosphère de sens » particulière dans laquelle il va se trouver et se découvrir. « Le sentant et le senti vont jouer dans un rapport de conquête ou de Témoignages », impliquant des émotions.
Définition et évolution du concept d’évocation dans les travaux d’Antoine de La Garanderie.
La Gestion mentale est méconnue en Allemagne. Un projet de Formations se met en place pour des professeurs de Français Langues étrangères à Cologne, sur la mémorisation du vocabulaire et le travail lexical, en y intégrant une initiation aux notions fondamentales de la Gestion mentale.
Le geste de Réflexion est décliné au travers de quatre rôles à jouer (« chercheur d’idées », « organisateur », « rédacteur », « correcteur ») par le lycéen pour élaborer une réponse écrite : traiter un sujet, répondre à une question, résoudre un problème… . ( Une réaction de Guy Sonnois est à lire dans la lettre n° 96).
Organisation et activités de la Fédération.
Lettre-dIF-n°95

Lettre n°71

juillet 27th, 2021 by
Guy Sonnois précise comment il voit sa nouvelle tâche de Président de la Fédération.
La première charte de la Fédération, en 1994
Présentation de la 5° promotion de formation approfondie (FAIF).
Réussir, ça s’apprend (A. de La G-et D. Arquié)- Faites-les réussir (M-F Le Meignen) – Pensée mathématique et Gestion mentale (A. Taurisson) – La Gestion mentale en mathématique (A. Géninet)
Bernard Meyran pense que la société a besoin que l’école propose une formation plus sociale des jeunes, et que ceci est bien ce que la Fédération peut proposer.
Lettre-d_IF-n°71

Lettre n°69

juillet 27th, 2021 by
Pierre Causy signe son dernier éditorial.
Françoise Brissard évoque la notion de responsabilité et de sécurité dans les établissements scolaires en regard des centrales nucléaires.
Pierre Causy, à propos de la « Valise pédagogique » se demande si la GM est une méthode, qui aurait des outils ; En tout cas, elle est une Philosophie.
Lettre-d_IF-n°69

Lettre n°103

juillet 27th, 2021 by
La rencontre de Christiane Pebrel avec l’homme Antoine de La Garanderie , puis le début de l’histoire des IF.
Description des composantes du moteur intérieur de la pensée d’Antoine de La Garanderie depuis son refus de la théorie du don jusqu’à la nécessité de faire émerger le sens dans tous les aspects de la vie à travers ses dimensions expérimentaliste, critique, éthique et théologique.
Béatrice Glickmann raconte sa rencontre avec la Gestion mentale et avec Antoine de La Garanderie, où l’humain est au cœur de l’action du maître.
Une rencontre entre des jeunes et Antoine de La Garanderie où ce dernier manifesta sa très grande empathie avec eux.
Armelle Géninet présente ce qui l’a séduite chez Antoine de La Garanderie : une insatiable curiosité des processus mentaux, les découvertes de la structure logique des concepts et de l’importance des projets de sens. Elle admire tout ce qui peut modifier le regard des enseignants sur leur métier.
Anne Ryon remercie Antoine de La Garanderie pour la découverte qu’il lui a permis de faire dans son activité de pédogogue.
Guy Sonnois après avoir évoqqué ce que la Gestion mentale n’est pas, montre qu’elle donne sens aux apprentissages, ce que l’école a du mal à proposer.
Une semaine à Ampoigné en Formations avec Antoine de La Garanderie : délicieux souvenir.
Joëlle Murgia raconte sa surprise de découvrir en Antoine de La Garanderie un être profond mais simple et chaleureux.
Lettre-dIF-n°103

Lettre n°93

octobre 13th, 2016 by
Présentation du programme de l’Université d’été en Provence en 2006.
Des jeunes témoignent de l’efficacité de la Gestion mentale dans les apprentissages, non seulement par la maîtrise des gestes mentaux nécessaires pour réussir mais surtout grâce à la prise de conscience de leur propre réalité mentale, seul ou, plus favorablement pour certains, en groupes. L’auteur élargit ensuite ce point de vue, en montrant que les neurosciences corroborent l’approche, proposée par la Gestion mentale, qui place le sujet au centre de ses apprentissages. Il rappelle ensuite que la Gestion mentale, pensée par Antoine de La Garanderie, va plus loin que l’acquisition d’une méthodologie propre et efficace. Elle permet au sujet de découvrir les projets de sens qui l’animent et constituent le sens de son « être au monde » ; il s’agit d’une véritable co-naissance. L’auteur appuie une nouvelle fois son propos sur 2 Témoignages forts de jeunes qui disent en quoi la Gestion mentale a changé leur relation au monde, et pas seulement celui de l’école.
Lettre-dIF-n°93

Lettre n°85

octobre 13th, 2016 by
La Gestion mentale a apporté à Michel une importante connaissance de soi : il a découvert par l’introspection ses habitudes évocatives dans son contexte social de musicien. Elle lui a permis des progrès pédagogiques : il a découvert la valeur du Paramètre 2 et des automatismes, en harmonie avec le P3, ainsi que la nécessité d’introduire les temps de pause dans sa pédagogie. Elle a ouvert son esprit à une meilleure tolérance d’autrui.
Compte-rendu du colloque de Lyon dont le thème est : »Compréhension – Mémorisation, alliance ou conflit ? « 
Lettre-dIF-n°85