Category:

Lettre n°76

juillet 27th, 2021 by
Portrait de 2 élèves aux procédures auditives et verbales qui rencontrent des difficultés en mathématiques.
Lettre-dIF-n°76

Lettre n°82

octobre 13th, 2016 by
Guy Sonnois présente clairement la nécessité pour l’élève qui travaille de savoir « pour quoi faire ? » s’il ne veut pas s’épuiser en vain. Comment le Dialogue pédagogique permet à l’élève de prendre conscience de la nécessité d’une mise en projet avant toute activité, notamment avant les évaluations.
Apprendre sans peur (Antoine de La Garanderie) – La Gestion mentale, un autre regard ((Chantal Evano) – Faîtes-les réussir (M.F. le Meignen) réédition – Graphisme et madala, CE/CM apprentissage de la numération (A. Géninet)
Martine Clavreul alerte sur les danger d’un usage trop important des photocopies, sur les risques de déficience en lecture et écriture des jeunes enfants.
Lettre-dIF-n°82

Lettre n°75

octobre 13th, 2016 by
Bernard Meyran déroule son propos sur l’importance de l’évocation lorsque l’on veut aider une personne dans une tâche relevant du domaine scolaire. C’est au travers de 2 exemples qu’il met en avant la necessité d’un temps d’évocation indispensable, selon l’auteur, à la structuration des apprentissages. Tout accompagnant bénévole doit, que ce soit dans la lutte contre l’illettrisme ou pour l’aide d’un proche, posséder les compétences qui lui permettront de ne pas se limiter, malgré toute la bienveillance qui peut être déployée, à de simples répétitions ou corrections, mais d’offrir à l’apprenant du temps et l’assurance de sa réussite.
La Gestion mentale en question (Charles Gardou)
Lettre-dIF-n°75

Lettre n°83

octobre 13th, 2016 by
L’auteure cite 3 exemples. Elle propose une explication : les enfants au regard fixe sont soit des enfants visuels contrariés, victimes d’une bascule paramétrique, soit des enfants auditifs sans autonomie, en carence totale d’évocations visuelles et accrochés trop exclusivement aux nuances affectives du langage par crainte de l’erreur. Elle décrit son intervention : comment rééduquer leur capacité évocative : évoquer visuellement en regardant ailleurs, puis dans leur tête. Et ainsi les amener à découvrir leurs propres chemins mentaux pour retrouver la confiance en eux.
L’auteure rend compte de la manière dont elle a compris et transmis à ses collègues de lycée le contenu d’un stage de 2 jours. Elle expose, d’une manière particulièrement simple et claire, l’esprit d’un enseignement avec la Gestion mentale, et ensuite les étapes du geste mental de réflexion, tel qu’il est à expliciter aux élèves à accompagner. Résumé très pertinent.
Lettre-dIF-n°83