L’auteur recherche dans l’esprit « temporel » de l’hébreu et l’esprit « spatial » du grec des origines mythologiques rendant compte de la ponctualité du présent en français et la possibilité de durée parallèlement à la ponctualité en anglais. En conclusion il propose de représenter les temps progressifs (passé, présent, futur) par des « flèches à ressort » en plus des points pour les temps simples.
Guy Sonnois précise le cadre des stages de prérentrée organisés par les If : en conformité avec la loi, en appui sur le travail en petits groupe qui facilite les découvertes sur les fonctionnements mentaux efficaces dans une ambiance sympathique, sécurisante.
Lettre-dIF-n°86