Isabelle Grouffal présente la Formations certifiante de « conseiller en pédagogie » qu’elle propose et qui est plus large que l’accompagnement scolaire : changement professionnel, coaching, dynamique d’équipe. C’est une Formations exigeante (200h). Elle se partage entre ateliers pratiques supervisés, apports théorique et pratique du dialogue pédgogique.
Thérèse Debouverie met à disposition une tâche qu’elle considère comme propice à la découverte du geste mental de réflexion : évoquer avec l’appui du dialogue pédagogique puis mémoriser 2 définitions inventées de figures géométriques pour repérer ensuite dans un ensemble de figures celles qui correspondent. Il s’agit de faire appel à des acquis mémorisés pour justifier sa réponse, en acquérant un sentiment de sécurité, de contrôle de la situation.
Christiane Pébrel analyse le rôle de l’espace et du temps dans la compréhension des graphiques représentant l’évolution d’un phénomène en fonction d’une ou plusieurs variables.Le graphique est un objet spatial global cachant une temporalité dans laquelle a eu lieu l’évolution du phénomène. Il s’agit donc d’ajouter mentalement des indices de temporalité, d’évolution ce qui peut nécessiter un accompagnement évocatif.
Le cours frontal ne convient plus à la plupart des nouveaux élèves, en perception permanente, animés par le désir de faire, l’immédiateté. A. Taurisson et C. Herviou proposent donc une pédagogie de l’activité. Il faut mettre les élèves dans des situations de résolution de problème (au sens large) pour les motiver par la recherche de nouveauté, d’inédit, ce qui pousse à travailler. En groupe, il faut chercher des stratégies, comparer, faire appel aux connaissances mémorisées, y relier le fait nouveau …L’enseignant accompagne l’élève par des fiches outils proposant des stratégies, des exemples. Il le guide sur la voie de la compréhension
Lettre-dIF-n°116