L’auteure s’appuie sur son expérience d’enseignante et de praticienne en Gestion mentale pour souligner la complémentarité entre les deux fonctions, l’une éclairant et complétant l’autre. Elle explique la démarche qui l’a conduite à une pratique professionnelle de praticienne en Gestion mentale, souligne le renouvellement profond que lui a permis cette formation dans ses deux activités professionnelles et l’impact de la cohérence de son action sur ses rapports avec ses collègues et sa hiérarchie. Enfin, elle souligne combien la validation de ce statut lui confère une crédibilité rassurante pour les parents et les apprenants qui viennent la trouver.
L’auteure témoigne de sa pratique professionnelle de praticienne et de formatrice en Gestion mentale. Venue à la Gestion mentale pour aider une de ses enfants, elle rend compte du plaisir qu’elle prend à permettre à l’autre de découvrir ses propres stratégies mentales et à partager avec ceux qui découvrent la Gestion mentale. Elle souligne la complémentarité entre les deux activités qui se nourrissent et s’enrichissent mutuellement.
Yves Lecoq réfute l’idée d’une profession de praticien en Gestion mentale exercée hors contexte et qui réduirait la Gestion mentale au seul accompagnement individuel dans une perspective de remédiation scolaire. Il souligne la diversité d’approches possibles pour un tel accompagnement et plaide pour une pratique professionnelle de la Gestion mentale contextualisée. Il montre comment la Gestion mentale peut alors devenir un levier puissant de changement d’une profession (enseignant) dès lors qu’elle s’enrichit des pratiques de celui qui l’exerce. Il suggère alors que ce renouvellement pourrait s’étendre à bien d’autres professions et propose une réflexion plus large sur ce sujet.
L’accompagnement des lycéens, une nécessité ( Le CRDP livre auquel Yves Lecocq a participé) – Réussir, ça s’apprend = réédition au format Compact de 5 livres (A. de La Garanderie).
Lettre-dIF-n°109